Quel est le taux immobilier en juin 2022 ?

Quel est le taux immobilier en juin 2022

À l’heure actuelle, beaucoup de particuliers, professionnels et entrepreneurs investissent sur des projets immobiliers pour augmenter leurs biens et revenus. Ces dernières années, on a constaté une hausse du taux immobilier par rapport à celui des années précédentes. Découvrez les points essentiels à savoir sur le taux immobilier en juin 2022.

Quelles sont les raisons de la hausse du taux immobilier en juin 2022 ?

On détecte plusieurs raisons qui favorisent l’augmentation du taux immobilier en juin 2022. L’inflation est la cause principale. Elle a connu un pic depuis 37 ans d’après l’INSEE. Selon les estimations, le taux d’inflation dans les pays issus de l’Union européenne a connu une augmentation de 5,2 % sur un an. Face à cette situation, la banque mondiale a décidé d’augmenter le taux immobilier.

L’OAT 10 ans (Obligations Assimilables du Trésor), un bon indicateur prévisionnel du changement des taux de prêt immobilier, est aussi à l’origine de cette hausse. En juin 2022, il a augmenté à plus de 1,332 % contre 0,2310 en janvier et 1,5630 vers la fin mai 2022. Généralement, l’OAT représente les prêts que l’Etat gagne pour ses engagements. En principe, les banques se réfèrent sur l’indice OAT taux fixe 10 ans. Cela dit, la variation des taux immobiliers dépend de l’OAT. S’il baisse, le taux immobilier baissera également.

Quelles sont les nouvelles règles qui s’appliquent en juin 2022 ?

Les règles qui régissent les taux immobiliers et l’assurance de prêt ont connu un changement depuis le début du mois de juin 2022.

Le premier changement est que les lois Hamon et Bourquin renforcent désormais la loi Lemoine. Les emprunteurs ayant effectué des prêts contractés à partir du 1er juin sont autorisés à changer de compagnie. Quant aux contrats en cours, ce changement d’assureur ne sera autorisé qu’en début septembre 2022. Depuis cette réforme, la concurrence entre les banques et les assureurs devient de plus en plus sérieux.

Vous aimerez aussi :  Lettre de proposition d’achat immobilier, tout sur le contenu

Ainsi, les clients soufrant de cancer ou d’hépatite C bénéficient du droit à l’oubli. Ce dernier est mis en vigueur depuis le 1er juin 2022.

Les emprunts au-dessous de la barre de 200 000 € n’ont pas besoin de justificatif de santé médical. L’emprunteur doit aussi avoir 60 ans ou plus quand l’emprunt touchera à sa fin.

Il est important de noter que depuis l’augmentation du taux immobilier en juin 2022, les banques sont devenues méfiantes. Et même si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, il est facilité l’obtention du prêt auprès de la banque.

Quel est le taux immobilier en juin 2022

Comment obtenir le meilleur taux immobilier en juin 2022 ?

La comparaison des offres de prêt des banques est la bonne solution pour bénéficier d’un meilleur taux immobilier en juin 2022. Pour ce faire, il suffit de se fier à un courtier immobilier qui propose aux emprunteurs des grilles de taux préférentielles. Ces derniers sont issus des banques partenaires.

Il faut pourtant savoir que la meilleure banque qui offre un meilleur taux n’existe pas. Or, le courtier est en mesure de diriger les emprunteurs vers la meilleure banque qui répondent à leurs conditions.

Quel est le taux immobilier selon la durée et le type de projet en juin 2022 ?

Le taux immobilier varie selon plusieurs facteurs tels que la durée, le type de projet sur lequel l’emprunteur souhaite s’investir et bien d’autres.

Selon la durée

Selon le type de projet

Taux immobilier

15 ans

20 ans 25 ans Logement ancien Logement neuf

Travaux

1,12 %

1,25 %  1,37 % 1,28 % 1,28 %

1,22 %

Vous aimerez aussi :  Les critères requis pour faire un prêt immobilier sans apport

Quel est le taux immobilier par région en juin 2022 ?

La région est un autre facteur qui fait augmenter le taux immobilier en juin 2022. Le taux immobilier est dès fois le même pour certaines régions.

 

Taux immobilier selon la durée 

Régions 10 ans 15 ans 20 ans 

25 ans

Auvergne – Rhône – Alpes 0,60% 0,90% 1,10% 1,25%
Bourgogne – Franche-Comté 0,85% 0,95% 1,10% 1,25%
Bretagne 1,10% 1,20% 1,40% 1,55%
Centre – Val De Loire 0,95% 1,14% 1,26% 1,35%
Corse 1,12% 1,40% 1,60% 1,72%
Drom-Com 1,12% 1,40% 1,60% 1,72%
Grand-Est 0,55% 1,14% 1,16% 1,35%
Hauts-De-France 0,85% 0,95% 1,10% 1,35%
Ile-De-France 0,85% 0,95% 1,10% 1,35%
Normandie 1,00% 1,30% 1,42% 1,50%
Nouvelle-Aquitaine 1,20% 1,32% 1,40% 1,50%
Occitanie 0,60% 0,90% 1,10% 1,30%
Pays De La Loire 1,25% 1,50% 1,55% 1,60%
Provence – Alpes – Côte d’Azur 0,60% 0,90% 1,10% 1,30%