Les clés de la réussite de la pose de parquet flottant

pose parquet flottant

Le parquet flottant et sa constitution

Un parquet flottant permet de revêtir le sol par du bois. Sa pose est réalisée flottante. Le sol flottant peut être verni, peint ou ciré. Il est réalisé avec 3 couches de bois. Dans la pose de parquet flottant, il est important de savoir que la première est la couche de parement d’essence de bois noble comme le chêne ou encore le châtaignier.

Cette couche est la face visible du parquet. Avec une épaisseur équivalente à 3 mm, elle garantit la rénovation et la durabilité du parquet. Ces couches sont collées les unes aux autres. On appelle souvent ce parquet, un parquet contrecollé.

La pose de parquet flottant implique aussi de placer une seconde couche. On la considère comme la couche centrale. Elle représente le support de la première couche de lame. Cette lame est composée d’essence de bois comme le bois résineux comme le pin, l’épicéa ou le douglas, soit de panneaux dérivés du bois.

La couche en question vise à stabiliser et à répartir les tensions. Quant à la troisième couche de contrebalancement, elle est souvent faite avec un déroulé de bois résineux. Elle a pour but de renforce la stabilité du parquet.

Les étapes à suivre pour la pose de parquet flottant

Avant de placer les lames de parquet, la première étape dans la pose de parquet flottant consiste à poser des petites cales tout au long des murs. Cela permet de compenser l’effet de dilatation. Poursuivez en plaçant la première lame à l’angle d’un mur. La languette sera idéalement posée du côté du mur.

La seconde étape est l’emboitement des lames les unes dans les autres. Il ne faut pas oublier que les lames doivent être décalées entre elles. Cela se fait en clipsant la seconde lame du parquet sur la première.

Veillez à caser une cale entre la lame et le maillet, après quoi, il faudra taper un bon coup avec un maillet. Ces mêmes actions seront répétées avec les autres lames de la première rangée. Une fois le bout de la rangée atteint, prenez soin de bien découper la dernière lame du parquet. Le mieux serait de choisir une scie. Les lames doivent être coupées dans leur longueur à la fin de pose. Pour finir, on va installer les rangées suivantes.

Les bons gestes pour avoir une pose de parquet flottant réussie

Lorsqu’il s’agit de pose de parquet flottant, sache que les lames doivent être bien orientées. On doit les placer selon les sources de lumière naturelle. Elles ne doivent pas être parallèles aux fenêtres sauf à la principale.

L’angle entre les lames et cette fenêtre principale doit former un angle droit. Ensuite, bien préparer le sol pour ne pas risquer d’abîmer le paquet. Cela signifie que le sol doit être bien propre, sec et plat avant la pose du parquet.

Dû au fait que le parquet flottant dispose d’une triple épaisseur, il manque parfois de souplesse. Voilà pourquoi, il est important de mettre le sol à niveau et de bien enlever les ondulations. Il faut aussi que le sol soit bien sec. Sinon, le parquet ne se collera pas dessus.

Sinon, vous avez le choix d’acheter un parquet flottant pour sols irréguliers. Dans ce cas, il faut bien choisir la sous-couche adaptée. Cette dernière va protéger le parquet contre l’humidité et bien l’isoler. Pour notre part, on vous conseillera de choisir 2 sous-couches différentes, car c’est plus convenable. Pour finir, le choix du parquet flottant doit être adapté au chauffage au sol. Il faut faire appel à un professionnel pour faire ce choix.

Continuez votre lecture sur la maison de l’immobilier pour découvrir nos techniques astucieuses pour bien peindre un mur!