Les avantages de la location meublée

by Niry

Réduction d’impôts, gestion souple, meilleure rentabilité, garantie plus étendue…, la location meublée reste plus avantageuse comparée à la location vide. Et ce, quel que soit le statut choisi : Loueur Meublé Professionnel (LMP) ou Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). Si vous n’en êtes pas encore tout à fait persuadé(e), ci-après 5 raisons susceptibles de vous convaincre.

Une fiscalité avantageuse

Cet avantage fiscal est surtout profitable aux propriétaires-bailleurs qui relèvent du statut de loueur meublé non professionnel (LMNP). En effet, si la location meublée ne constitue pas votre activité principale, vous pouvez bénéficier d’un régime fiscal préférentiel. De ce fait, vous ne serez imposé(e) que sur la moitié de vos recettes locatives.

Pour pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôts, il faudra que la totalité des loyers perçus n’excède pas 23 000€. Et de même, les recettes locatives en meublé ne doivent pas représenter plus de 50% des revenus du foyer fiscal. Dans les deux cas, vous avez la possibilité de choisir entre deux régimes de fiscalité :

– Sous le régime micro-BIC :

Vous profiterez d’un abattement fiscal plafonné à 50% sur vos recettes locatives. Ce seuil de réduction d’impôts peut s’étendre jusqu’à 71% si vous louez en chambre d’hôtes ou bien en tourisme classé. À noter que dans le cadre d’un bail de location vide, vous serez imposé sur la totalité de vos revenus fonciers.

– Sous le régime réel :

Seul le résultat généré par votre activité de loueur meublé non professionnel est imposable. L’avantage avec ce régime d’imposition réside dans la possibilité de déduire de vos revenus le montant exact de vos charges. Celui-ci correspond aux charges liées aux travaux, au coût de l’emprunt, aux frais de copropriété, à la taxe foncière…

Vous aimerez aussi :  Les clés de la réussite de la pose de parquet flottant

Location meublée: une rentabilité plus substantielle

Un appartement meublé peut être loué de 15 à 30% plus cher qu’une habitation vide. Pour ce qui a trait à la rentabilité de l’investissement locatif en meublé, plusieurs caractéristiques doivent être prises en considération. Il en est ainsi particulièrement de l’emplacement géographique, du type de bien immobilier et de sa superficie.

Si vous louez un appartement à vide, la rentabilité brute oscillera entre 5 et 6,5%. En location meublée, vous pouvez espérer atteindre un taux de 8 %, voire davantage. Cette rentabilité va aussi dépendre de la location meublée en elle-même selon qu’elle soit en résidence principale ou saisonnière.

Une demande plus élevée (surtout dans les grandes agglomérations)

Dans les zones où l’on rencontre une forte concentration d’habitants, la demande locative reste souvent en hausse. Or, quoique coûteuse, la location meublée offre plus d’accessibilité et de confort. Ce qui vous procure une plus grande facilité de trouver des locataires assez rapidement.

Certes, le risque de vacance locative est toujours présent et peut même parfois doubler d’une ville à une autre. Cependant, dans les grandes métropoles comme Paris, Lyon, Bordeaux et Toulouse, un appartement meublé reste relativement prisé. Découvrez en outre ce qu’il faut savoir sur l’acte de caution solidaire.

Une grande flexibilité de gestion

La location meublée professionnelle ou non professionnelle présente l’avantage d’offrir une plus grande flexibilité comparée à la location vide. Notons en effet, pour cette dernière, que la durée minimale de bail est fixée à 36 mois.

Pour le cas d’une location meublée, ce délai est réduit à 12 mois, voire moins. Cela dépend du type de bail (9 mois pour un bail étudiant, 1 à 10 mois pour un bail mobilité). Plus le délai de bail est court, plus vous aurez la possibilité de récupérer plus facilement votre maison pour :

Vous aimerez aussi :  Créez le mobilier de vos rêves avec RHONALPAL

– Y résider durant un certain laps de temps,

– Entreprendre des travaux d’aménagement,

– Trouver de nouveaux locataires et saisir cette opportunité pour réviser le loyer,

– Revendre l’habitation (si besoin).

À noter également qu’il est plus facile de résilier le bail dans le cadre d’une location meublée. La durée de préavis sera ainsi réduite à trois mois pour une location meublée d’un an renouvelable. Or, ce délai de préavis est de 6 mois pour la location vide, qui rappelons-le dure au moins 3 ans.

Un dépôt de garantie étendu pour plus de sûreté

En location vide, le dépôt de garantie ne doit pas dépasser un mois de loyer. En location meublée, il peut s’étendre à deux mois. La mise à disposition d’éléments mobiliers en constitue la principale cause. Cette mesure vous confère ainsi une bonne couverture contre les risques de détérioration de vos meubles.

À noter toutefois, dans le cadre d’un bail mobilité, que le dépôt de garantie n’est pas envisageable. À la place, il conviendra de signer un contrat de caution. En cas de problème, l’individu ou l’organisme avec lequel vous avez contracté la caution se portera garant de votre indemnisation.

Vous aimerez peut-être

Contactez-nous

Découvrez La Maison de l’Immobilier : conseils, astuces et informations pour réussir vos projets immobiliers et investissements en toute sérénité.

Aménagement et immobilier

Nos derniers articles

Qui sommes-nous

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

@2021 – Tous droits réservés. Conçu et développé par PenciDesign