L’immobilier va-t-il baisser en 2023 ?

L'immobilier va-t-il baisser en 2023

L’immobilier a toujours été l’un des secteurs les plus actifs. En effet, nombreux sont ceux qui ont décidé d’y investir car il s’agit d’un placement à la fois durable et sûr. Cependant, ces trois dernières années, les investisseurs ont constaté que le marché a stagné. Cela les pousse à se demander si l’immobilier va baisser l’année prochaine. Alors, la donne va-t-elle évoluer en 2023 ? Focus !

État des lieux du secteur de l’immobilier pour l’année 2022

Malgré les divers problèmes qui ont impacté le secteur de l’immobilier, cette année, en France, le nombre de transactions reste similaire à ceux qui ont été réalisés en 2021. En effet, d’ici la fin de l’année, 1,1 million de ventes pourraient se concrétiser.

Quant au prix, cette année, nous avons remarqué une augmentation de 5,7% comparé à l’année dernière. Les achats de maisons sont nombreux par rapport aux achats d’appartement. Aussi, les biens qui se trouvent dans des zones rurales sont ceux qui attirent le plus les acheteurs.

Le secteur de l’immobilier connaîtra une éventuelle baisse l’année prochaine

Même si depuis longtemps, le secteur de l’immobilier a connu une grande croissance, depuis l’année 2020, nous avons remarqué quelques changements. En effet, environ 1 190 000 transactions ont été enregistrées en 2019, alors qu’en 2020, nous n’avons chiffré que 980 000 transactions. Le nombre de biens vendus a baissé de 18% à cause des périodes de confinement répétitif. Mais heureusement que ces chiffres ont changé durant les deux années suivantes. En effet, environ 1,1 million de ventes sont réalisées en 2021, 2022.

Vous aimerez aussi :  L’immobilier de prestige à Paris

Mais malgré cette augmentation, il se peut que la situation se dégrade l’année prochaine. En effet, d’après des études faites par des experts en immobilier, pour 2023, le nombre de transactions immobiliers qui se concrétisera est estimé à moins de 1 million. Mais cela reste encore à voir !

L'immobilier va-t-il baisser en 2023

Quels sont les facteurs qui pourraient influencer la baisse de l’immobilier pour l’année 2023 ?

Plusieurs facteurs peuvent influencer l’éventuelle baisse de l’immobilier pour l’année à venir. Voici les raisons les plus apparentes.

Le taux d’inflation

Depuis la pandémie qui a touché le monde entier en 2019 et en 2020, plusieurs choses ont changé. Cette pandémie a entraîné des pénuries sur divers produits. Or, ces pénuries ont affecté le quotidien des sociétés en freinant leur productivité. À cause de cela, le pays traverse actuellement une crise économique. Or, il est impossible d’échapper à l’inflation lorsqu’on parle de crise économique.

D’après le ministère de l’Économie et de la Finance, le taux d’inflation pour l’année 2023 est prévu à 4,3%, comparé à 5,9% pour cette année. Ce taux a baissé de 1,6%.

Et pour compléter cela, nous avons également constaté que le revenu de la majorité des ménages a été réduit depuis cette crise sanitaire. Cela les empêche d’investir.

Une augmentation du taux d’intérêts des crédits immobiliers

Pour l’année 2023, il est assez évident que le taux d’intérêt pour les crédits immobiliers augmente. À titre indicatif, en 2020, le taux moyen était fixé à 1% pour une durée de remboursement fixée à 15 ans après le prêt. En 2021, il a augmenté et en 2022 il était fixé à 1,85%. Vu cette hausse, ce taux n’est pas encore prêt de diminuer. Au contraire, il pourrait s’accroître encore plus et atteindre les 2,80% l’année prochaine. Or, cette augmentation peut décourager les acheteurs.

Vous aimerez aussi :  Les 10 plus grandes communes de France

Le nombre de personnes en chômage est assez élevé

Le marché du travail a aussi été affecté par la covid-19. En effet, depuis 2019, plusieurs sont ceux qui ont été licenciés. Actuellement, nous connaissons donc une augmentation du taux de chômage qui est de 7% cette année. Et à cause de cela, les demandes vont être réduites en 2023.

Le prix de m2 augmentera en 2023

Étant donné que le nombre de demandes va baisser, il est assez clair que le prix du m2 va augmenter pour l’année à venir. De ce fait, le secteur de l’immobilier va constater un déséquilibre entre l’offre et la demande.

Cependant, sachez que cette hausse n’affectera pas les villes qui sont déjà très peuplées (Paris par exemple). Cette augmentation sera craignante dans les endroits qui sont encore accessibles. À noter que cette hausse de prix sera estimée à environ 2 à 3%.