Cas du loueur meublé non professionnel

Cas du loueur meublé non professionnel

Les biens meublés sont de plus en plus recherchés, surtout par les entreprises et certains particuliers. Donc, le fait de se déclarer loueur meublé non professionnel est plus avantageux pour les propriétaires. Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le régime de location meublée non professionnelle ou LMNP ?

Définition de la LMNP ou Location Meublée non Professionnelle

Le régime LMNP concerne exclusivement les propriétaires qui touchent des loyers provenant de logements meublés. Dans ce cas, le loyer en question est soumis à l’impôt sur le revenu. Il figure dans la catégorie des Bénéfices industriels et commerciaux ou BIC.

Les loyers issus d’un logement meublé à usage d’habitation sont concernés par le régime fiscal LMNP. Le logement en question peut s’agir d’appartement, de studios, de résidences médicalisées ou de résidences de service. De même, le régime fiscal LMNP s’applique aux loyers issus des résidences d’affaires si elles sont meublées. Enfin, un tel régime concerne les loyers provenant d’un logement meublé à usage touristique de manière ponctuelle ou saisonnière.

A l’évidence, la LMNP ne s’applique pas aux loyers venant d’un logement non meublé, car c’est ce qu’on appelle une location nue. De même, elle ne concerne pas les loyers provenant d’une chambre d’hôte ou de pièces dans une résidence principale. Pour plus de documentations là-dessus, lisez notre autre article sur la location meublée non-professionnelle.

Logement meublé : qu’est-ce que c’est exactement?

Un logement meublé doit contenir quelques équipements de base. Il est à usage d’habitation ou de tourisme. La liste de mobiliers et d’équipements qui se trouvent dans le logement est variable d’un propriétaire à un autre. Toutefois, on trouve forcément les équipements suivants à l’intérieur d’un logement pour que la location puisse être qualifiée de meublée :

  • un lit équipé d’un ou plusieurs couvertures
  • des rideaux dans les chambres (certains propriétaires optent pour l’installation de volets)
  • un frigo équipé d’un compartiment congélateur
  • un ou des plaques de cuisson
  • une table avec quelques chaises
  • un four
  • une vaisselle suffisante pour pouvoir cuisiner et manger (assiettes, marmites, cuillères, etc.)
  • des étagères (dans la chambre et la cuisine)
  • des équipements pour le ménage (balai, serpillère, etc) en fonction du type de sol (moquette, parquet, etc.
  • des luminaires dans toutes les pièces
Vous aimerez aussi :  10A ou 16A : quel disjoncteur pour l’éclairage de sa maison ?

Le propriétaire est tenu de louer un logement fonctionnel. De même, les équipements doivent être en bon état. C’est pour que le locataire puisse bénéficier du confort dont il a besoin dans son quotidien.

Puis, sachez qu’il faut quelques milliers d’euros pour meubler un logement. Mais l’investissement reste rentable si le propriétaire choisit une fiscalité en régime réel.

Pourquoi privilégier la location meublée?

L’investissement locatif constitue une bonne source de revenu complémentaire, surtout s’il s’agit d’un logement meublé. Mais pourquoi ?

D’abord, le premier avantage d’une location meublée est d’ordre fiscal. Les loyers issus d’un bien nu doivent être déclarés dans les revenus fonciers. En revanche, les loyers perçus en régime LMNP sont déclarés comme des Bénéfices industriels et commerciaux. Lors de la déclaration, le bailleur choisit encore le régime micro-BIC et le régime réel. Le régime BIC prend effet au moment où les revenus locatifs ne dépassent pas les 23 000 euros. Quant au régime réel, il est optionnel et est accessible à tous les bailleurs LMNP.

L’autre avantage avec la location meublée, c’est la souplesse du contrat de bail. C’est un élément crucial pour le bailleur et pour le locataire, surtout si ce dernier est un étudiant. Avec la location vide, la durée du contrat est fixée à trois ans. Pourtant, en location meublé, la durée minimale est de 1 an, et ce, dans la plupart des cas.

Avec un étudiant, la durée du bail minimum est de 9 mois. Ainsi, avec le régime LMNP, le propriétaire peut fréquemment changer de locataires ou réviser le loyer. En même temps, il est plus libre de réaliser des travaux de rénovation en cas de nécessité. La location meublée est tout de même avantageuse pour le locataire s’il a besoin d’un appartement à moyenne durée.

Vous aimerez aussi :  Chauffage au bois : comment choisir les meilleurs pellets ?

Le prochain avantage concerne surtout les propriétaires : des loyers plus élevés. Le loyer est 10 ou même 30% plus élevé avec une location meublée. C’est surtout valable si le logement se situe dans un endroit fréquenté, près des commodités (marché, hôpital, pharmacie, école, transport public, etc.). Le loyer augmente aussi en fonction de la qualité et de la multitude des équipements qui habillent la maison.