Les 3 raisons pour lesquelles l’installation arrosage automatique vous est utile

Les 3 raisons pour lesquelles l’installation arrosage automatique vous est utile

Rêvez-vous d’un jardin luxuriant et verdoyant, mais vous n’avez jamais le temps ni la patience de l’arroser régulièrement? Avez-vous des plantes capricieuses qui méritent une attention particulière pour maintenir leur beauté? Nous avons la solution pour vous. Découvrez pourquoi l’installation d’un système d’arrosage automatique est plus qu’utile.

Les bénéfices d’avoir l’arrosage automatique chez vous

Selon le Président SYNNA, l’installation d’un système d’arrosage automatique permet d’économiser 50 % d’eau. Alors, vous n’avez plus à passer votre temps à arroser manuellement votre jardin. Vos plantes reçoivent régulièrement l’eau dont elles ont besoin pour assurer leur croissance. En parallèle, vous pouvez rester concentrer sur d’autres tâches tout aussi importantes.

Par ailleurs, l’installation d’un système d’arrosage automatique est plus que bénéfique pour votre jardin. En utilisant cette méthode, vos plantes reçoivent la bonne quantité d’eau. De ce fait, elles se développent dans des conditions optimales. En arrosant vos plantes avec ce système ingénieux, il permet de prévenir des maladies infectieuses et des nuisibles.

Du point de vue esthétique, le système d’arrosage automatique apporte du cachet à votre maison. En dehors de votre jardin bien entretenu, vous pouvez investir dans des accessoires pour embellir l’aménagement extérieur. L’arrosage automatique préserve votre sol de l’érosion. Le système apporte la quantité d’eau nécessaire aux plantes, et par extension au sol. Il faut savoir qu’un sol plus ou moins humide retient moins l’eau pendant les fortes pluies. À l’inverse d’un sol sec qui aspire cette dernière. À cet effet, vous avez plus de chance d’être à l’abri d’une érosion avec l’arrosage automatique.

Étant donné qu’il existe plusieurs systèmes d’arrosage automatique, chacun apporte son lot d’avantage. À l’image de l’arrosage automatique enterré ou goutte-à-goutte, les pieds des plantes sont les plus sollicités. Par conséquent, les mauvaises herbes ne peuvent pas leur faire de l’ombre.

Vous aimerez aussi :  10A ou 16A : quel disjoncteur pour l’éclairage de sa maison ?

installation arrosage automatique

Les différents types d’arrosage automatique 

Tout d’abord, vous avez le système d’arrosage enterré. Un réseau de tuyauterie souterrain fournit l’eau nécessaire pour arroser les plantes. Ce réseau est directement relié à un programmateur. Cet appareil permet de régler l’heure, la fréquence d’arrosage ainsi que sa durée. Il faut noter que ce réseau de tuyau est totalement invisible. Dans cette optique, vous pouvez profiter pleinement de la beauté de votre jardin. Cependant, son installation complexe et son prix élevé restent un inconvénient.

Ensuite, vous pouvez opter pour le système d’arrosage automatique de surface. Ce type d’arrosage fonctionne à basse ou à forte pression. Il est muni d’arroseur mobile. En revanche, votre jardin manquera d’élégance. En dépit de son aspect peu esthétique, il est beaucoup moins cher que l’arrosage enterré. Ce système est adapté aux petits jardins.

Nous vous proposons également le système d’arrosage goutte-à-goutte ou localisé. Ce type d’arrosage convient aux potagers, aux haies ou aux massifs floraux. Son avantage réside dans son débit.

Les 3 étapes d’installation d’un système d’arrosage automatique

Avant de proécéder à l’installation d’un système d’arrosage automatique, 3 facteurs sont à prendre en compte. En premier lieu, vous devez calculer le débit d’eau nécessaire pour arroser votre jardin. Pour cela, multipliez le débit en litre par seconde par 3,6. Ce calcule vous donne le débit d’eau, puis conversez en m3 par heure. En pratique, prenez un sceau de 10 litres. Remplissez-le d’eau et chronométrez le débit par seconde. Multipliez le tout par 3, 6 et conversez le tout en m3 par heure.

Vous aimerez aussi :  Construire sa maison et s’installer à Bourgoin Jallieu

Vous devez aussi regarder la pression d’eau. En général, pour qu’un arrosage automatique fonctionne bien, il lui faut une pression de 2 kg/cm² soit 2 bars. Au-delà de cette pression, il vaut mieux installer un réducteur de pression.

Maintenant, commencez par tracer un plan de votre jardin. Prenez un décamètre et mesurez ce dernier. N’oubliez pas de mettre sur papier les infrastructures présentes dans votre jardin ainsi que celles que vous désireriez installer. Indiquez également les inclinaisons de votre terrain. Parallèlement à cela, dressez un plan du système d’arrosage. Tracez sur papier le réseau de tuyaux. La deuxième étape consiste à assembler le réseau. Placez les asperseurs sur l’herbe et reliez-les avec les tuyaux. Raccordez-les avec des T et des colliers de raccordements. Procédez à la vérification de l’ouvrage.

Ouvrez le robinet d’eau. Une fois la vérification terminée, marquez l’emplacement des tuyaux à l’aide d’une bombe à peinture. Retirez la pelouse sur 20 cm. Couvrez la terre de bâches en plastique. Creusez les tranchées en V. Veillez à ce que les parois soient inclinées et le fond plat. Déposez une couche de gravier de 10 cm de hauteur dans le fond des tranchées. Installez la tuyauterie et les asperseurs. Procédez au branchement avec les électrovannes et au programmateur. Testez à nouveau l’ouvrage. Recouvrez les tranchées d’une couche de gravier. Remettez la motte de terre par-dessus le gravier et damez. Semez du gazon. Et si vous prévoyez d’installer une allée, découvrez l’inconvénient du béton drainant.