Tout savoir sur l’arrosage automatique enterré

arrosage automatique enterré - img de garde

L’arrosage automatique enterré est également connu sous l’appellation d’arrosage intégré. C’est un système d’arrosage qui permet de ne plus avoir à utiliser les tuyaux et l’arrosoir. Si vous projetez d’installer ce dispositif dans votre jardin, vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur ce dernier.

Qu’est-ce que c’est?

L’arrosage automatique enterré est un système d’arrosage qui utilise un réseau de canalisation dans le sol qui rend une grande partie des installations invisibles. L’eau est donc transportée dans ces canalisations souterraines pour être ensuite distribuée aux arrosoirs qui constituent la partie visible du système.

Quels sont les prérequis pour l’installation de ce système?

L’arrosage enterré est généralement recommandé pour arroser les surfaces d’une superficie minimale de 50 m². Elle est donc plus destinée aux grands espaces qu’aux petits jardins. Pour qu’un arrosage automatique enterré fonctionne correctement, vous devez disposer d’une pression d’au moins 2 bars sur votre réseau.

Quels sont ses avantages?

Un arrosage automatique intégré permet d’économiser la consommation en eau puisqu’il arrose avec précision sans gaspillage d’eau. Par ailleurs, il permet également de gagner du temps vu que vous n’avez plus à tenir les tuyaux. Il s’agit d’un système esthétique grâce à la discrétion de ses installations. Enfin, c’est un système qui s’adapte parfaitement aux grands espaces.

Quels sont ses inconvénients?

L’installation d’un arrosage automatique enterré nécessite d’une part l’allocation d’un certain budget. D’autre part, il est indispensable de disposer de certaines connaissances techniques pour l’installer. Vous devriez faire appel aux services d’un professionnel pour son installation si vous n’avez pas les compétences pour le faire.

De quoi est constitué un système d’arrosage enterré?

Le fonctionnement d’un arrosage automatique enterré requiert l’utilisation de plusieurs équipements. Il vous faut ainsi une pompe qui aura comme principale fonction de puiser l’eau lorsque le point d’eau est souterrain. La pompe peut-être de surface ou irriguée.

Vous aimerez aussi :  Des idées originales pour la création d’un parterre avec galets

Ce système peut également utiliser un réservoir à vessie qui permet d’avoir une plus grande capacité de stockage d’eau tout en réduisant l’activité de la pompe. Puisque nous parlons d’un système automatique, l’utilisation d’un programmateur est donc également requise. C’est ce dernier qui contrôle tout le système. Celui-ci est raccordé au réseau et existe en trois différents types : à piles, sur secteur et pour nez de robinet. Un arrosage automatique doit également avoir des électrovannes qui sont les éléments qui contrôlent l’ouverture et la fermeture des voies d’arrosage.

Le dispositif de distribution d’eau qui est apparent dans un système d’arrosage automatique s’appelle les nourrices. Enfin, ce système possède également un réseau d’arrosage composé de tuyaux et d’arroseurs. D’autres accessoires tels que les tuyaux goutte à goutte ou les tuyaux poreux peuvent être ajoutés à ces équipements en fonction de vos besoins en arrosage.

Même si ce n’est pas obligatoire, les professionnels recommandent aussi d’installer un coffret de gestion et de protection d’eau à tout système d’arrosage enterré, car cela permet de sécuriser vos dispositifs en cas d’insuffisance d’eau.

Combien coute un système d’arrosage enterré ?

Le prix de cette installation varie en fonction de la surface à irriguer puisque c’est à partir de cette dernière que le calcul du nombre d’arroseurs et de la tuyauterie se base. Mais de manière générale, le cout d’installation est compris entre 100 à 2 000 € sans la main-d’œuvre. Pour avoir une idée du budget de votre projet, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel en la matière. Il pourra vous délivrer un devis précis.

Vous aimerez aussi :  Faire pousser un citronnier dans son jardin, comment faire ?

arrosage multisurfaces

De quoi ai-je besoin pour installer un arrosage automatique enterré?

Que vous alliez l’installer vous-même ou avec l’aide d’un professionnel, vous aurez besoin des données suivantes pour pouvoir avancer dans les installations :

  • La pression de votre réseau qui doit être au moins de 2 bars ;
  • Le débit de votre pompe et de votre robinet ;
  • Le besoin en eau exprimé en litres par m² ;
  • Le plan d’arrosage qu’il faudra dessiner ou coucher sur papier. Ce plan précisera l’emplacement des réseaux d’arrosage, des zones à arroser et des zones à obstacles s’il y en a.

Comment bien arroser avec l’arrosage enterré?

Lorsque votre système devient opérationnel, pensez à planifier la fréquence et les heures d’arrosage. Les professionnels recommandent à cet effet une fréquence de deux arrosages par semaine hors période de pluie.

Quant au bon moment pour arroser, le matin est le plus indiqué, car c’est le moment où l’évaporation est plus faible et les rayons du matin combinés avec l’arrosage sont plus favorables à la croissance de vos plantes.

Comment installer un arrosage enterré?

L’installation commence par la réalisation du plan d’arrosage. Une fois c’est fait, on creuse les tranchées qui accueilleront les tuyauteries ainsi que les autres éléments du système. Ensuite, on passe à l’installation proprement dite du réseau d’arrosage, puis par le branchement du circuit d’arrosage. Enfin, il est nécessaire de tester avant de remblayer le sol. L’opération est assez fastidieuse, voilà pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel. Découvrez aussi notre article sur la distance de spot au mur par rapport au plan de travail en cuisine.