Les erreurs à éviter lors de l’achat d’un appartement

by Villette

L’achat d’un bien immobilier est un grand investissement qui peut avoir des conséquences financières s’il est mal négocié. L’acquisition d’un appartement ne doit donc pas être improvisée.

C’est une action qui nécessite plus de préparation, puisqu’il faut prendre en compte certains aspects. Cela permettra d’éviter des erreurs lors de l’achat. Voici quelques erreurs qu’il faut éviter pendant l’achat d’un appartement.

Ne pas prendre en compte l’emplacement du bien immobilier

Le premier piège qu’il faut éviter lors de l’acquisition d’un bien immobilier est de négliger son emplacement. Pour acheter une maison, le premier réflexe sera de contrôler si le lieu où se trouve le bien est approprié.

Cet aspect devient indispensable surtout si l’appartement est destiné à être utilisé comme une résidence. Il existe certaines villes adéquates dans lesquelles il est recommandé d’acheter des biens immobiliers. Acquérir par exemple un appartement à vendre à Selestat serait plus bénéfique.

L’une des raisons pour lesquelles il faut visiter l’environnement dans lequel se trouve le bien, c’est de voir les infrastructures qui y sont érigées. Il faut vérifier par exemple s’il y a des écoles à proximité pour les enfants, si l’appartement sera habité par toute la famille. Cela permet aussi de contrôler la position de l’immeuble par rapport aux centres commerciaux, la gare, le parking, etc.

Cet aspect est également nécessaire si le bien est acheté en copropriété. Il faut échanger avec les voisins et les autres résidents pour en apprendre plus sur l’ambiance qui y règne. Il faut aussi se rapprocher de la mairie pour savoir si des projets de réaménagement sont prévus pour ce secteur. C’est un point important pour évaluer une potentielle plus-value de l’appartement.

Ne pas lire les clauses de vente

L’autre point qu’il ne faut en aucun cas négliger est la lecture des clauses de vente que propose le vendeur. Il faut prendre le temps de lire minutieusement et correctement le compromis en amont. Sans une lecture complète et une meilleure compréhension des documents, le mieux est de ne pas signer le contrat.

acquisition d’un bien immobilier

Pour avoir plus de temps pour lire les documents, il faut prendre le compromis de vente au minimum une semaine à l’avance. Ainsi, il sera plus facile de lire et d’échanger avec le notaire en charge du dossier pour d’éventuelles questions d’incompréhension sur le contrat de vente. Selon la loi ALUR, les documents que doit fournir le vendeur doivent comporter :

  • les derniers procès-verbaux d’assemblée générale,
  • le règlement de copropriété,
  • le carnet d’entretien de l’appartement,
  • la fiche synthétique de la copropriété,
  • les diagnostics immobiliers,
  • les conclusions du diagnostic technique global de l’appartement.
Vous aimerez aussi :  Astuces pour renégocier son prêt immobilier efficacement

Chacun de ces documents est à lire entièrement afin de mieux cerner les différentes clauses de l’acte de vente. Ne pas les lire pourrait être une grande erreur qui peut coûter cher après l’achat.

Mal définir son budget d’achat

Comme dit précédemment, l’acquisition d’un bien immobilier est un projet qui ne s’improvise pas. Il faut effectuer une préparation en amont, et cela, par la définition d’un budget d’achat. Pour ce faire, il est recommandé de payer l’accompagnement d’un courtier en prêt immobilier. Ce professionnel prendra en charge l’élaboration du budget.

Pour définir un budget d’achat immobilier, il faut tenir compte de certains éléments. Premièrement, il faut déterminer le montant de son apport immobilier sans aucun emprunt.

Cela est indispensable, puisque les banques exigent que l’apport représente au minimum 10 % du prix de l’appartement. Ensuite, il faut identifier son taux d’endettement qui ne doit généralement pas dépasser les 30 à 35 % des revenus. Il faut également calculer sa capacité d’emprunt dont le montant dépend de la durée de l’emprunt.

Surestimer la valeur du bien

L’autre erreur que commettent plusieurs acheteurs de bien immobilier est de surévaluer la valeur de ce dernier lors de la proposition de l’offre d’achat. C’est un piège qu’il faut éviter à tout prix dans l’achat d’un bien immobilier.

Avant l’établissement de toute offre d’achat, il est impératif de mener quelques recherches. En effet, il est conseillé de se renseigner sur le prix de vente des biens immobiliers dans la région et de faire une comparaison. Cela permettra d’avoir une idée approximative sur le tarif normal du futur appartement à payer.

Aujourd’hui, il est plus facile d’obtenir des renseignements sur les précédentes ventes immobilières dans une ville. Il faut simplement se rapprocher de l’administration territoriale pour consulter les données.

Il est aussi possible de demander auprès des résidents qui ont acheté nouvellement leur logement. Cela favorise l’évaluation du prix que propose le vendeur, et permet de lui présenter une offre d’achat plus avantageuse.

Vous aimerez aussi :  Ce qu’il faut savoir sur le taux assurance prêt immobilier

L’achat d’un bien immobilier

Négliger le coût des travaux

Un autre piège qui peut avoir de grandes conséquences financières sur cet investissement est la sous-estimation des travaux sur l’appartement. Pour éviter les mauvaises surprises après l’achat, il faut tenir en compte de cet aspect.

En effet, il est conseillé de visiter le bien avec les artisans avertis comme plombier, couvreur, électricien, etc. Ces derniers vont vérifier les traces d’humidité, les fissures et d’autres défauts invisibles à l’œil nu.

Ceux-ci pourront établir un devis global sur les travaux de rénovation à faire sur l’appartement. Ainsi, le coût des travaux à effectuer connu, il est plus facile de s’appuyer sur cela pour proposer une offre d’achat. C’est également un paramètre important pour planifier son financement et de savoir le budget qu’il faut y consacrer.

Ne pas bien préparer la demande du prêt immobilier

L’achat d’un bien immobilier doit suivre plusieurs étapes dont la demande du prêt immobilier. Dès que l’appartement convient à ses attentes, l’étape suivante sera de conclure l’achat. Pour ce fait, il est possible de pendre un crédit immobilier auprès d’une banque. Bénéficier d’un emprunt pour finaliser l’achat du bien nécessite une bonne préparation.

Avant d’avoir un avis favorable auprès de l’organisme financier, il faut constituer un dossier convaincant. L’élaboration du document ne se fait pas du jour au lendemain. C’est pourquoi il est recommandé de commencer par se préparer plusieurs mois à l’avance.

Dans certains cas, les banques peuvent exiger entre 3 à 6 derniers relevés bancaires. Il faut donc éviter impérativement les découverts bancaires au risque de voir le dossier rejeter.

Négliger la revente du bien

Le dernier point que négligent plusieurs acheteurs de bien immobilier est la revente. Bien que l’appartement soit acheté dans l’intention d’y résider, il est important de penser à sa probable revente. Puisque personne ne connaît l’avenir, il faut se préparer à toutes les éventualités. Il peut arriver qu’on décide de changer de logement.

La prise en compte de ce paramètre, même avant l’achat, permettra de se préparer de la bonne manière. Une telle estimation peut amener l’acheteur à prioriser les régions dynamiques en pleine expansion. Cela augmentera la valeur du bien au cours de la revente et donc plus bénéfique.

Vous aimerez peut-être

Contactez-nous

Découvrez La Maison de l’Immobilier : conseils, astuces et informations pour réussir vos projets immobiliers et investissements en toute sérénité.

Aménagement et immobilier

Nos derniers articles

Qui sommes-nous

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

@2021 – Tous droits réservés. Conçu et développé par PenciDesign