2018, UNE ANNÉE D’ESPOIR

Une fois n’est pas coutume, la France a repris confiance en elle-même en 2017 et les résultats économiques en sont les premières réalités.

La croissance a augmenté plus que prévu, le taux de chômage a sensiblement diminué, les taux d’intérêt sont sensiblement à la hausse.

Quant à nos activités dans le secteur de l’immobilier, en transaction, en administration de biens et en syndic de copropriété, l’année fut bonne pour les professionnels.

Demain serait-il autrement ?

Les premiers indices semblent démontrer que nous poursuivons le même chemin et c’est tant mieux. Il est rare de voir dans notre pays des raisons d’optimisme. Profitons-en. A nous de construire ensuite les réalités.

C’est ce que j’essaierai de faire à la tête de la Chambre FNAIM du Grand Paris à partir du 1er janvier.

Avec un Conseil d’Administration  rénové, nous devons prendre un nouveau départ. Nous devons nous interroger sur le recrutement de nouveaux adhérents et pour ce faire, nous interroger sur les raisons pour lesquelles nous adhérons à notre organisation patronale. Je lancerai donc à cet effet un questionnaire auprès de vous d’ici la fin du mois de janvier. J’en attends beaucoup et vous avez donc la main sur l’évolution de notre Organisation.

Je m’attacherai également à mobiliser ceux qui ont de l’énergie et qui souhaitent adapter notre modèle économique aux enjeux des cinq prochaines années. Mais nous ne le ferons pas seuls. D’autres organisations patronales sont en réflexion sur ce sujet.

Notre Chambre, qui représente un peu plus de 20 % des adhérents de la Fédération et donc de ses recettes, doit conserver une capacité d’innovation qu’elle a eue dans les années antérieures.

Je serai donc très attentif aux orientations de notre Fédération Nationale afin qu’elle puisse réunir les talents qui travaillent sur le terrain. Dans cet état d’esprit, nos délégations départementales devront fortement rénover leurs activités afin de faire vivre le syndicalisme c’est-à-dire l’intérêt collectif des uns et des autres dans la pluralité de nos activités.

Je compte sur vous en ce début d’année pour répondre au questionnaire.

Je vous souhaite une heureuse année pour vous-mêmes et les vôtres.

Bien confraternellement l

Michel Platero

Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris

____________________________

> Télécharger la revue au format pdf