Nous sommes arrivés au terme du processus électif de la Chambre le 14 novembre, par l’élection de son Président pour une durée de 5 ans non renouvelables.

Pendant cette période, avec les deux autres anciens Présidents en acti-vité, Marcel Ricard et Gilles Ricour de Bourgies, en tant que Membres de droit du Conseil d’administration composé des 20 membres élus, nous accompa-gnerons les évolutions de la Chambre dans un contexte rempli d’incertitudes.

Plusieurs défis seront à relever :

La croissance économique européenne se maintiendra-t-elle au niveau actuel ?Les élections municipales prévues dans deux ans et demi ne risquent-elles pas, comme à chaque élection, de retarder les investissements dans le secteur du logement et de l’immobilier dès l’an prochain ?

Que sera, en définitive, le projet de loi sur le logement en préparation actuellement et ses décrets d’application seront-ils pris dans 6 mois, 1 an, ou plus ?

L’avant-projet de loi de réforme de la loi du 10 juillet 1965 aboutira-t-il ?

Les aléas sont donc nombreux pour poursuivre la modernisation de nos métiers.

N’oublions pas pour autant la spécificité de la Région Île-de-France.

Nous manquons souvent de prospective pour exercer correctement nos métiers et pourtant les études sont de plus en plus précises et concrètes dans notre région.

Le rapport de la Commission logement du MEDEF Île-de-France a suscité beau-coup d’intérêt faisant le point sur les six enjeux du logement et de l’immobilier et proposant 52 mesures.

Le 6 novembre 2017, le Comité régio-nal de l’habitat et de l’hébergement, co-présidé par le Préfet de Région et la Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, a voté le Schéma régional du logement et de l’hébergement qui précise, pour un an, les objectifs de construction de logements en Île-de-France, commune par commune.

D’autres enjeux sont à souligner et notamment celui des quartiers des 68 gares dans le cadre du Grand Paris et des infrastructures à construire pour la préparation des Jeux Olympiques.

Notre Région connaît donc une pro-fonde réorganisation tant au niveau de la gouvernance que de la mobilisation de tous les acteurs de terrain.

Il est donc temps de regarder devant.

Didier Camandona,

Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris

> Télécharger la revue au format pdf