PROFESSIONS IMMOBILIÈRES N°144

PAUSE ESTIVALE

Cette pause, dont les Français ont le secret, leur permet de prendre du recul par rapport aux derniers évènements politiques, économiques et sociaux.

Le Président de la République a vécu ses 100 premiers jours et les nouveaux députés se sont mis au travail, c’est-à-dire la fabrication de la loi qui permet aux uns et aux autres de vivre en société.

Nos gouvernants nous ont promis des réformes, réformes de fond ou réformes de forme ?

Le logement n’échappera pas à cette volonté affirmée de transformer le pays mais dans quel sens : propriétaire ou locataire, parc public ou parc privé, investisseur ou rentier ?

On ne peut certes pas reprocher au pouvoir actuel de souhaiter mieux utiliser les 40 milliards d’euros finançant le logement de notre pays, mais en n’oubliant pas que ce secteur en rapporte 68 aux caisses de l’Etat.

Les professionnels, comme les citoyens, avaient jusqu’au 10 septembre la possibilité de transmettre au Ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mezard, leurs propositions de réformes.

En ce qui nous concerne, la Commission Logement du MEDEF Île-de-France avait rédigé un 2e rapport en mai dernier, que vous avez tous reçu, pour alimenter les candidats aux élections législatives. Ce rapport a été remis au Ministre de la Cohésion des territoires la semaine dernière en soulignant que la Région francilienne doit bénéficier d’un traitement particulier.

Si notre Région a connu un volume de transactions immobilières exceptionnel au 1er semestre, les loyers ont, dans le même temps, continué de baisser, démontrant une nouvelle fois l’inutilité du double encadrement des loyers imposé par Madame Duflot (étude CLAMEUR).

D’autres facteurs nous permettent de combattre un fatalisme et un déclinisme bien français depuis plusieurs années. Depuis janvier, la zone européenne connaît une reprise économique certaine et nous savons désormais que les Jeux Olympiques se tiendront en 2024 à Paris.

Soyons donc un peu patients mais toujours volontaristes dans l’action à mener.

Didier Camandona,

Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris

> Télécharger la revue au format pdf