La diminution de la consommation d’énergie des logements en France reste à nuancer

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié, en juillet, un rapport portant sur l’efficacité énergétique en France entre 2000 et 2016.

 

L’efficacité énergétique est le rapport entre l’énergie directement utilisée (dite énergie utile) et l’énergie consommée (en général supérieure du fait des pertes).

Entre 2000 et 2016, l’efficacité énergétique de l’économie française a progressé  de 1,4% en moyenne par an. En 2015, l’économie française a consommé 60,5 tonnes d’équivalent pétrole (tep) pour générer un million de dollars de PIB. En 2000, il fallait près de 80 tep pour le même niveau de production.

En ce qui concerne le résidentiel, l’amélioration de la performance énergétique du parc français a permis une baisse de la consommation au mètre carré de 1,4% par an. Cette baisse est liée aux meilleures performances thermiques des nouveaux logements ainsi qu’aux efforts de rénovation des logements existants. Ce taux est à nuancer car la population ne cesse d’augmenter ainsi que le nombre de logements par habitant. En conclusion, la consommation d’énergie de ce secteur n’a diminué que de 0,1% par an.

 

> En savoir plus sur l’efficacité énergétique entre 2000 et 2016